Normandie Kilts

Forum de l'association Normandie Kilts. Venez discuter avec nous du Kilt et de la Normandie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  










Normandie Kilts
Derniers sujets
» la longueur...
Mer 27 Avr - 19:53 par Mc BRIERE

» Presentation
Mer 27 Avr - 18:00 par Mc BRIERE

» Prendre les mesures pour un kilt...
Lun 25 Avr - 20:55 par Lady Chrystel

» Championnat du Monde de Highland Games à Bressuire
Lun 29 Déc - 2:20 par Admin

» BURNS NIGHT 2015
Sam 27 Déc - 16:22 par Admin

» Saint Arthur 2014
Lun 13 Oct - 19:29 par Admin

» Fete des Normand avec l'asso
Mer 1 Oct - 17:43 par Admin

» Normand et fier de l'être
Mer 1 Oct - 17:42 par Admin

» Warro tertous
Mar 2 Sep - 5:42 par franck61

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Social

Partagez | 
 

 La choule (ou soule)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rat Boudeur
Membre du Bureau de l'association
avatar

Messages : 1082
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 41
Localisation : Rauville La Bigot

MessageSujet: La choule (ou soule)   Mer 4 Mai - 6:26

La soule est un sport collectif pratiqué sous l'ancien régime principalement en France. Ancêtre présumé du football et du rugby, il se rapproche de ce dernier, si ce n'est que les deux équipes ont souvent un même en but (un lieu dit, une mare), que leur composition n'a pas de limites définies (à l'origine les équipes étaient constituées de tous les hommes valides de deux ou plusieurs villages) et que tous les coups sont permis.
Ce jeu est le sujet d'un film homonyme, La Soule, de Michel Sibra (1989), avec Richard Bohringer et Christophe Malavoy.

Description

Se prononce choule en Normandie (sur la base de règles modernisées) et en Picardie (pratique traditionnelle), la soule est encore pratiquée très régulièrement dans ces deux régions, y compris avec des crosses surtout en Normandie où les derniers témoignages antérieurs à une résurrection depuis 2001, remontent à la Seconde Guerre mondiale (Cotentin). Des liens importants existent avec des sports anciens romains (haspartum puis Calcio florentin en Italie du Quattrocento), scandinaves (knattleikr, cf les sagas) ou avec le hurling et le football gaélique irlandais (il vit une renaissance depuis le début du XXe), le shinty écossais, mais aussi avec des sports plus modernes ou moins traditionnels: les footballs américains et australiens, la crosse canadienne (jouée à l'origine par les Amérindiens mixant sans doute leur jeu avec celui des colons), et même un jeu traditionnel avec les crosses au Chili.

Sport essentiellement joué lors des fêtes des saints patrons et à l'époque de carnaval (cf étude du journal du sire de Gouberville par Madeleine Foisil, les jeux dans l'ancienne France de JF MEHL, sports et sciences sociales de Christian Pociello etc.).

Historique



La soule est un jeu joué par les villageois en particulier mais aussi les bourgeois. C'est le pendant pour la piétaille du tournoi des chevaliers.



1066. Guillaume le Conquérant prend pied en Angleterre. Introduction probable de la soule française (sans doute normando-picarde) outre-Manche.

1147. Première mention écrite de la soule ou choule en France. Le jeu oppose deux équipes qui se disputent un ballon qu’il faut déposer dans un but. C’était certes viril, très viril même, mais tous les coups n’étaient pas permis, comme on le croit trop souvent. La soule, qui passe aujourd’hui pour brouillonne et violente, était en fait très codifiée et pas si barbare que les fameuses « lettres de rémission » le laissent entendre. Les cas évoqués par ces sources sont tous, par définition, des affaires judiciaires, avec leurs cohortes de blessés et même de morts donnant, à tort, l’image d’une mêlée ultra violente. Comme le signalent ainsi nombre de plaignants, « ce n’est comme cela qu’on pratique la Soule ».

Le jeu est évoqué dans le roman de Renart: Li vilein qui sont à la çoule...

1174. Publication en Angleterre de La Vie de saint Thomas Becket de William Fitzstephen qui mentionne la pratique courante des jeux de ballons outre-Manche (soule / football).

Très populaire à la Renaissance (cf.: journal du sire de Gouberville). Les témoignages diminuent ensuite jusqu'au XIXe siècle.

Beaucoup de témoignages au XIXe siècle (fête patronales, mariages, départ de la dernière mariée de l'année, carnaval. Malgré les interdictions au milieu du XIXe, le jeu perdurera assez fortement, en cachette, essentiellement en Picardie, Normandie, Bretagne jusqu'en 1913, puis dans une moindre mesure ensuite pour s'éteindre à de rares exceptions près, dans le courant de la seconde guerre mondiale.

On assiste à une renaissance actuelle, essentiellement en Normandie et plus particulièrement dans le Cotentin (2008 : 80 parties environ, avec ou sans crosses).



Aujourd'hui c'est aussi un jeu très répandu chez les Scouts lors de grands rassemblements.



La règle du jeu

En Normandie des règles ont été écrites depuis 2001 et sont suivies actuellement que ce soit pour le jeu avec ou sans crosses (environ 70 parties par an avec ou sans crosses).

Hors territoire normand, la règle, avec de nombreuses variantes est établie ainsi:



Se joue sur un terrain de superficie et de limites indéterminées. De chaque extrémité du terrain, deux buts/bases sont marquées par un objet fixe. La durée du jeu n’est également pas définie. Les joueurs peuvent se mettre d’accord au préalable pour restreindre le terrain et la durée du jeu. Ils peuvent se concerter aussi pour désigner un arbitre dont le seul but est de donner le coup d’envoi et d’arrêter le jeu en cas d’accident sur le terrain.

Les deux équipes s’affrontent pour se saisir du ballon, plus généralement d’une pelote de chiffon ou vêtement de la grosseur d’un ballon de rugby. Le but est de marquer le but en touchant avec le ballon la base de la partie adverse. Le reste du jeu est libre et permet tous les coups bas, à moins qu’ils ne soient prohibés.

Le point délicat de ce jeu éprouvant est de contenir sa violence afin de limiter la casse. Généralement ce jeu se termine faute de joueur encore valide sur le terrain.

La présence de sauveteurs dans les spectateurs est conseillée.



Le Calcio florentin (ou Calcio Storico), sport d'équipe et de combat encore pratiqué de nos jours à Florence en Italie, est le descendant direct de l'haspartum romain, sans doute ancêtre de la soule/Choule.

Formes modernes

On assiste à sa renaissance actuelle en Normandie, sous le terme de "Grande Choule" sur la base de règles évitant la violence et mélangeant un jeu au pied et un jeu à la main. On joue également dans cette région à la "choule à la crosse". C'est un sport spectaculaire également, mélangeant le jeu à la crosse (balle à terre, balle soulevée ou balle frappée en l'air) et au pied. La balle doit passer dans le but ou "viquet", par n'importe quel côté ou bien renverser celui-ci. Les joueurs peuvent se bousculer (se chouler).

Revenir en haut Aller en bas
 
La choule (ou soule)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choule - Choule crosse.
» Images de Grande Choule.
» La choule
» Choule en Ecosse.
» equipe de Choule Normande à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normandie Kilts :: Normandie :: Sport-
Sauter vers: